Interruption du service de presse et livres numériques Relay.com

EDIT. 08/02/2018
Concernant la reprise des archives (achats effectués à partir du 01/01/2015) et la poursuite de votre forfait :
– Si vous choisissez de souscrire un forfait chez LeKiosk, vous pourrez retrouver les archives de vos achats effectués sur Relay.com (sur le catalogue en commun, hors magazines internationaux) : un email est actuellement envoyé à tous les possesseurs de forfaits chez Relay.com indiquant la marche à suivre et vous donnant plus d’informations pour profiter du cadeau de bienvenue de LeKiosk ;
– En parallèle, notre partenaire technique Zinio s’engage à assurer la continuité du service depuis la bibliothèque en ligne (https://www.relay.com/mon-compte/ma-bibliotheque.html) et dans les applications jusqu’au 31/08/2018.

Pour toute question, merci de nous contacter directement : https://relaycom.zendesk.com/hc/fr 
——

Relay.com a été le premier acteur à lancer un kiosque de presse numérique, kiosque qui a été enrichi dès 2014 avec la vente d’eBooks.
Après plusieurs évolutions technologiques (lecture sur tablette et smartphone, etc.) et éditoriales (enrichissement de nouveaux magazines internationaux, etc.), le contexte du marché de la presse au format numérique nous amène aujourd’hui à arrêter notre offre de téléchargement de presse et de livres au format numérique.

Notre service s’arrêtera le 25 février prochain, ne rendant plus possible l’achat de presse et de livres au format numérique.

Les clients presse recevront prochainement des informations relatives à la lecture de leurs magazines.
Les clients livres sont invités à se rapprocher de notre partenaire Bookeen pour la migration de leur bibliothèque (https://www.bookeenstore.com/relay).   

Pour toute question, n’hésitez pas à contacter notre service client https://relaycom.zendesk.com/hc/fr/requests/new

Toute l’équipe de Relay.com tient à vous exprimer ses remerciements pour votre fidélité durant toutes ces années et reste à vos côtés dans les magasins RELAY.

 

38 réflexions au sujet de « Interruption du service de presse et livres numériques Relay.com »

    • ne espérant que l’on pourra récupérer nos revues …. dans le cas contraire c’est du vol!

  1. J’espère pouvoir sauvegarder les revues « achetées » après l’arrêt du service, car dans le cas contraire il n’aurait pu s’agir que de « location », ce qui n’était précisé à aucun moment.
    Subtilité de langage qui engage le service Le Kiosk à trouver un remède à ceux qui on « acheté » des exemplaires qu’il croyaient pouvoir consulter à loisir aussi longtemps qu’ils le voulaient après « l’achat ».
    Les guillemets étant désormais de rigueur.

    Renseignez nous vite, puisque vous avez certainement aboutit une réflexion sur le dédommagement des clients qui ont crus en votre service.

    Merci d’avance

    PS: Si les exemplaires sont téléchargeables sur tablettes, c’est qu’il est possible de les télécharger sur PC/Mac aussi…

  2. Bonjour,
    Fidèle lecteur depuis 2013 des magazines consultables depuis le site de RELAY, c’est avec stupéfaction que j’apprends la fermeture du site. Je trouve cela bien dommage à l’heure où on prône le zéro papier, où la fibre écologique est plus que jamais d’actualité. Les revues numériques sont très pratiques pour les personnes habitant dans de petits logements ce qui est très fréquent de nos jours. Je pense qu’une fois de plus, que c’est pour des raisons économiques et commerciales, qu’on soit arrivé à une telle situation. C’est désolant. D’autant plus qu’en nous orientant vers LeKiosk, on est même pas sûr de retrouver les mêmes magazines.

  3. Bonsoir,

    C’est bien triste cette décision et elle ne va pas dans le sens de l’ histoire…mais doit être dictée par des profite insuffisants je suppose .
    Quand à Lekiosk, j’ ai regardé leur offre c’est nul , beaucoup des magazines que j’ achetais n’y figurent pas.
    Quelle mauvaise idée, ça me déprime, j’aimais beaucoup Relay.

  4. que va t’il devenir pour les magazines qui ne sont pas proposes par le kiosk.fr ?

  5. Il est indispensable que vous nous proposiez une solution à minima de téléchargement de toutes nos archives d’un seul coup sur un Mac/PC avec le reader qui va bien sinon, ce sont des milliers de revues et archives qui seront perdues et ce n’est pas le service pour lequel j’ai payé 20€/mois depuis 2013/14
    merci à vous de soigner vos anciens clients afin que nous ne soyons pas otages de votre décision
    Bon courage aux équipes pour qui ça doit aussi être une mauvaise nouvelle
    @+

  6. Ping : Des nouvelles, des nouvelles, des nouvelles | Quoi lire ?

  7. Télécharger, y’en a qui rêvent ici… L’annonce n’est qu’une simple conséquence d’une bataille de gros sous et probablement juridique. Les « puissants » veulent vous garder captifs dans leurs canaux et donc tue toute concurrence ouverte, et ici on parle bien sur des prix. Car quand vous n’aurez pas d’autre moyens que d’acheter a plein pot, vous le ferrez, cqfd.
    Quand à l’achat/location il en va de même pour de nombreux services sur internet, vous achetez, mais « sur le service ». Vous ne possédez rien de physique et en cas de disparition du service, bye bye les achats. Regardez juste comment ça se passe sur itunes! qui porte bien son nom en passant…
    Dans le même esprit je ne crois pas qu’il vont vous faire un cadeau en vous laissant télécharger l’intégralité des PDF.
    Nouvelle ère oui, sans équivoque pleine de possibilités, mais surtout des possibilités a ceux qui on les poches déjà bien pleines, de se les remplir encore plus sur notre dos.

    • JE PARTAGE TOUT A FAIT CET AVIS.
      LE KIOSK EST PAUVRE EN TITRES NTERESSANTS.
      UNE SOLUTION EST DE CHARGER SUR TABLETTE.
      La connexion ne sera pas nécessaire et tout sera disponible a condition d’avoir assez d’espace de stockage.
      C’est comme si on coupait le Wifi
      Impossible sur PC ou Mac par contre.

  8. iTunes n’utilise plus de DRM depuis des années. Ce qui est a vous le reste, et est convertible en d’autres formats ouverts.
    De plus Apple a une politique de prix FIXE quelque soit la musique achetée.

    Les politiques commerciales francaises en matiere d’info sont ridicules et absolument pas ambitieuses comparées a celle d’Apple qui a renversé les regles du jeu a son profit mais aussi au profit de l’utilisateur qui y voit bien plus clair et est bien plus incité avec des prix qui ont tres peu evolue depuis des années.

    Un Libé coutait un café et bientot un Figaro coutera plus cher qu’un cocktail dans un bar branché parisien. Ridicule.

  9. Bonjour,
    merci de proposer une possibilité pour permettre la lecture « pérenne » des revues déjà achetées.
    Très cordialement,
    Nicolas..

  10. Abonné aussi depuis plusieurs année, j’espère pouvoir continuer à accéder mes revues, que ce soit en les téléchargeant ou en ligne et sans en perdre parce qu’il faudrait utiliser les services d’un autre prestataire. Cela me semble le minimum pour tous ceux d’entre nous qui avons soutenu Relay depuis des année. Je trouve très dommage que vous ne puissiez continuer, car je trouvais que c’était un des meilleurs abonnements sur le marché, même si depuis quelques temps certaines revues prenaient des retards étranges à être publiées. Merci en tout cas pour le service passé et ne nous laissez pas tomber.

  11. Oh non !!!!
    Fidèle cliente depuis des années, vous allez me manquer.
    On ne peut rien faire pour vous aider à poursuivre l’aventure : si vous lanciez un crowdfunding pour sauvez l’affaire ?

  12. Bonjour
    Je me suis inscrit début janvier et je pense que vous auriez dû prévenir quelques mois avant
    l’arret du service le 25.02.
    Est ce que mon abonnement va directement passer sur Le kiosk?
    Bien cordialement.

  13. Au début de mon abonnement, 2011, je pouvais télécharger mes revues sur mon PC. Ce service fut arrêté il y a plus d’une année et je ne peux même plus visionner celles déjà sur mon PC depuis window 10. Je ne vois pas pourquoi il ne serait pas possible d’activer ce service à nouveau pour les abonnés.

  14. Une terrible et bien triste nouvelle.
    Depuis quelques mois, vous proposiez l’accès à la presse internationale. Un vrai luxe.

    Et puis Stop. Sans préavis (ou disons, un trop court préavis).

    J’aurais aimé avoir un peu plus d’explication pour comprendre les raisons de cette fermeture.

    Modèle économique non viable ?
    Mauvaise gestion du projet / concept ?
    Concurrence ?

    Par ailleurs, je ne sais pas vers qui je vais maintenant me retourner.
    Vous laissez de nombreux lecteur gourmands et passionnés sur le bord de la route…

    Bernard Guenancia

  15. C’est bien dommage, car c’est un service qui m’accompagnait depuis des années.. souple et agréable, je lisais beaucoup plus de magazines..Ce foisonnement de possibilités me manquera vraiment..bonne chance à vous qui avez créé et géré ce service.

  16. Je viens d’avoir la réponse du support:
    – pour consulter vos revues achetées a partir de 2015: il faut payer un abonnement sur leKiosk! Donc repayer ce que vous avez déjà acheté!!!!
    – rien de prévu pour les achats avant 2015
    – rien de prévu pour récupérer l’ensemble de vos achats hors ligne!

    J’avais toute confiance en la société mais maintenant je me sens trompé car en fait c’était de la location/streaming et non de l’achat!

    Je boycotte à partir de ce jour l’ensemble des points Relay même si ils sont en position de quasi monopole dans les gares et les aéroports.

  17. Il y a eu auparavant le changement de logiciel, delivery a disparu et les anciens numéros étaient devenus illisibles car le logiciel ne pouvait plus se connecter à relay et récupérer les numéros. Maintenant, relay impose la souscription d’un forfait pour pouvoir lire les numéros que l’on a acheté à partir de 2015. Pour ma part, cela fait une dizaine d’années que je suis client. Mes revues antérieures à 2010 sont devenus illisibles, celles de 2010 à 2015 vont disparaitre dans quelques mois et je peux éventuellement récupérer celles de 2015 à maintenant si je souscris un abonnement, uniquement sur le catalogue commun et hors revues internationales, pourtant largement mises en avant sur relay. Si ce n’est pas se moquer des clients.

    Vous pourriez au moins fournir les revues en téléchargement pdf.

    Dommage d’avoir aussi peu de respect des clients qui ont payés durant des années pour des revues et qui ne pourront rien faire au delà du 31/08/18.

  18. Je suis très déçu par votre proposition.
    Premièrement, car elle donne l’impression que si on ne prend pas un abonnement payant chez Le Kiosk, nous ne pourrons rien récupérer. J’espère qu’il sera possible d’avoir un compte chez Le Kiosk même sans abonnement payant pour pouvoir accéder à nos revues.
    D’autre part, je suis abonné depuis très longtemps chez vous et j’aimerais que vous trouviez une solution pour les revues avant 2015, ainsi que pour les revues internationales. J’ai beaucoup de revues scientifiques et découvertes qui restent d’actualité même après plusieurs années. Il n’y a pas de problème pour moi pour les conserver en pdf, même si on perd l’interactivité. Cela me semble le service minimum de nous mettre à disposition ces revues en pdf. Il est tout à fait possible de les mettre en mode protégé et avec un watermark pour éviter qu’elles ne soient ensuite partager sur internet sans surveillance.

  19. Situation ubuesque.
    J’avais déjà un compte relay avec la même adresse email que le lekiosk.
    Impossible de me connecter avec l’offre « relay vers lekiosk » !
    Mon compte lekiosk historique ne visualise pas ma bibliothèque relay et impossible de créer le compte lekiosk dans le contexte de l’offre avec mon email commun relay/lekiosk.
    Les grandes manœuvres commencent…

  20. Aucune information recue et abonné depuis très longtemps, merci de me dire comment récupérer mes magazines achetés depuis l’ouverture de mon compte. L’offre proposée de remplacement n’est pas du tout intéressante !!!! C’est limite du foutage de gueule et du vol…

  21. Le passage a Kiosk (sans « e ») n’est pas du tout génial. Alors, est-ce que il serait possible télécharger les magasins dans ma bibliothèque et le libérer de la cage de votre App et site Web ??? On a bien payé ces magasins …

    • D’après le mail d’information, seuls les magazines achetés après le 01/01/2015 pourraient être transférés, s’ils sont présents à la fois chez relay et chez le kiosk, s’ils ne proviennent pas d’une publication internationale et sous réserve de la souscription d’une offre payante. En bref, au mieux, 3 années d’archives et il faudra payer pour consulter des magazines déjà achetés auparavant. Tant pis pour les anciens magazines, les internationaux ou les publications non proposées chez kiosk. Pour ma part, vu que je ne vais pas payer de nouveau pour des magazines déjà achetés à l’unité auparavant, je perd la totalité de mes achats.

  22. j’ai contacté les support de relay.com pour savoir si on peut télécharger et sauvegarder ce que on a payée. ils utilisent zendesk, donc peut être il s’agit d’une support donne par l’extérieur avec très peu compétence, on verra. je crois il y a bien la possibilité de réclamer notre droit en action de groupe

    •  » on verra. je crois il y a bien la possibilité de réclamer notre droit en action de groupe ». En fonction de l’évolution de la situation, c’est une piste à explorer (après DGCCRF/associations de consommateurs). Personnellement, s’il faut payer une somme modique pour assurer la pérennité de l’hébergement des revues achetées, je serais d’accord…

      • selon eux, ils ont le droit parce que le CGV
        « HDS Digital se réserve le droit, sans préavis ni indemnité, de fermer temporairement ou définitivement l’accès aux services gérés par ses partenaires. Elle ne sera pas responsable des dommages de toute nature pouvant résulter de ce fait. »
        Vous savez que votre magasins était géré par un partenaire de relay.com ? mois j’ai eu aucune novelle que mes magasins dependent des « partenaires ». Donc je trouve ça inacceptable et peut être illégal. Si j’achat chez HDS ils me devient dir si mes magasins sont géré par autres, car ce partie de CGV est la.

      • Oui, il y a évidemment l’article des CGV que vous citez, mais il y a aussi dans les CGV
        « ARTICLE 11 – UTILISATION DES CONTENUS
        Les Contenus acquis par le Client sont des fichiers numériques protégés par des dispositions nationales et internationales en matière de droit d’auteur, leur utilisation ne pourra être effectuée que dans un cadre privé, gratuit et dans les limites exposées ci-après.
        Les  » Digital Rights Management  » ou DRM désignent un système de protection des fichiers numériques permettant de contrôler leur utilisation. Il a pour objectif d’offrir au Client un maximum de flexibilité dans l’utilisation des enregistrements téléchargés tout en protégeant les droits de propriété intellectuelle de leurs auteurs… »
        Comment offrir le maximum de flexibilité dans l’utilisation des contenus acquis par le Client?

  23. Dictionnaire Larrousse: rechercher le mot « escroc » et tout devient clair. Je boycotte les boutiques Relay.

    • même décision que j’étends a l’ensemble du groupe Lagardère! Cette façon de traiter leur clients n’est pas anodine, cela reflète une culture d’entreprise!

    • Absolument d’accord.
      Solution: Charger sur tablette, ce sera pérenne tant que la tablette n’est pas reformatée. Je l’ai fait pour pour une centaine de magazines internationaux.

      • la tablette necessite une App, qui marche avec le systéme d’explitation du 2018 peut-etre, mais il n’y a pas des garanties pour l’avenir. En effet mes magasins du 2012 au 2015 sont dedans un version de l’app relay.com qui ne marche pas plus sur les dernieres iOS, donc … pas de magasins meme si sont la.

      • En ce qui me concerne, l’App Relay.com marche parfaitement sur le dernier iOS 11.2.5, et ceci depuis la version iOS 9 au moins, que ce soit sur IPhone ou sur iPad. Sans reformatage, cela reste donc toujours accessible. De plus je peux facilement faire des copies d’écran en page double des articles qui me conviennent et en faire un livret PDF. Enfin, ces mêmes copies d’écran, chargées sur Evernote, sont en plus « rechercheables » (Evernote Premium). Je peux donc avoir des fonctions supérieures à ce qu’il y a d’origine puis que je peux rechercher n’importe quel mot sur plusieurs magazines. On peut donc contourner avec un peu de travail cette interruption de service.

Les commentaires sont fermés.